Le Massage

Masser

Bonjour, entrez, mettez - vous à l'aise

Déshabillez - vous, mettez vos vêtements sur la chaise

Prenez votre temps et allongez vous sur la table.

J'aimerais que ce massage vous soit agréable.

 

La personne qui en fait est quelqu'un

S'allonge, sur le dos ou le ventre, et attend mes mains.

Une complicité circule et, après le premier contact,

L'huile entre en jeu et sous mes doigts la chair se décontracte.

 

La peau se laisse rouler, délier, et étirer

Les muscles sont sollicités par une paume à sa tâche

Les sensations de noeuds, de crispations et de dureté

Défilent sous mes mains et le corps se relâche.

 

La réaction ne tarde pas, je n'ai pas à attendre

Le massé se détend et me laisse l'entendre.

Doucement je le mène dans un demi-monde

Dans lequel les sensations orchestrent la ronde !

 

Il y a un partage magique dans ce geste ancestral

Mélange d'amour et de savoir-faire lorsqu'il est idéal.

Le masseur, instrument du toucher

Est au diapason avec la personne allongée.

 

Parfois, un son, une plainte, un soupir s'échappe

De ce corps, de cet instrument, de cette harpe,

C'est bon ! Oui ! Là ! Continuez,

Ne vous avisez pas de vous arrêter.

 

Le massage est un art subtil

Il arrive qu'à l'action de ces sollicitations tactiles,

Se réveille un stress enfouis dans la mémoire de notre corps

Et par enchantement, ce massage là l'évacue, le sort.

Etre massé

Un corps sur la table étendu,

Les muscles crispés et raidis,

Des mains touchent cette peau nue,

La travaillent, d'un geste précis.

 

Les douleurs vont et viennent,

Et s'apaisent tout à coup,

La fatigue, qui était sienne,

S'estompe par petits bouts.

 

La chaleur irradie et s'installe,

Des picotements, sourds,

Sur la colonne vertébrale,

Et le long des jambes, courent.

 

Le bien-être envahit,

Et, l'espace d'un instant,

Le plaisir de la peau est ressenti,

Et naît l'espoir de le garder longtemps.

 

Resté seul, l'heure passée,

Doucement l'esprit reprend le dessus,

Je reviendrai me faire masser,

Mon corps réclame ces mains sur ma peau nue...


Masser et être massé, c’est un  dialogue subtil et tactile ou le corps chuchote et les mains écoutent et les mains parlent et le corps répond.

Par Augustine Maheata Chou Darrouzès Mutz